yaa new visual

yasa-new-camp

Examen de la sécurité des autobus autres ques les autobus scolaires
Protection des passagers des autobus scolaires
Les accidents des tracteurs
Des lieux de travail sûrs et sains

 Autres infractions 

 Les bonnes résolutions sur la route 

 10 bonnes raisons de lever le pied 

 Vitesse La vitesse est limitée sur l’ensemble du réseau routier

 

 Ne jamais laisser la voiture ouverte pour que les enfants ne jouent pas a l’intérieur. 




 
User Name:
 
Password:
 
Forgot your password?
New to YASA? It's free and easy.
Create an account
Un Parc éducatif pour Les scouts de l'école de Sainte Famille Fanar Conférence donnée pour la defence civile libanaise a Dbayeh Boulif : La stratégie nationale de sécurité routière 2016-2025 Conférences données pour Al Iman hôpital Aley Conférence donnée pour l'université Balamand Akkar Conférence donnée pour l'université Balamand Akkar Conférence donnée pour la defence civile libanaise a Dbayeh Conférence donnée pour l'association SNG a Hazmié Cette traversée, je l’ai faite toute seule, sans déranger personne La sécurité sur roues La sécurité en bicyclette ce qu’il faut apprendre à vos enfants Conférence donnée pour les professeurs a Dar Anout (DIP) pour la Compagnie nationale Aggregate de Chekka Conférence donnée a Beshmezine - Monastère de Saint Jean Conférence donnée a Montagne de Akroum pour l'association de Al Bayan Conférence donnée a Ibl El Saki en corporation avec la Paroisse de Saint Georgios Conférence donnée a l'assaciation du pretre Hanna Le nouveau permis de conduire européen TECHNIQUE : GPS OU ES-TU ? LES LOIS DE L'AERODYNAMIQUE AUTOMOBILE LA SUSPENSION PILOTEE TOIT TRANSCUP VENTURI GLOSSAIRE AUTOMOBILE DOSSIER PNEUS: CHOISIR SES PNEUS HIVER La Fibre De Carbone et L'Automobile ENTRETENIR SA VOITURE Un Parc éducatif à l'ecole de Wardiyeh a Mansourieh Un Parc éducatif à l'ecole de Saint Josepf Cornet Chehwan Le Conseil national divisé sur l’expérimentation de la baisse de la vitesse Conférence donnée par la YASA à l'Armée Libanaise Amchit. Application du nouveau code de la route au Liban : où en sommes-nous ? Journée noire sur le Dakar France: Vers des taxis parisiens 100% verts? Nigeria: Accident d’avion au décollage. Grave accident de la route aux Etats-Unis. Belgique: collision entre deux trains de marchandises.
Print
Des lieux de travail sûrs et sains

Des lieux de travail sûrs et sains


Un constat effrayant
Le droit à la vie est le droit le plus fondamental. Pourtant, on estimait, en 2005, à quelque 2,2 millions le nombre de personnes dans le monde qui mouraient chaque année d’accidents du travail ou de maladies professionnelles. Chaque année, on recense au bas mot 250 millions d'accidents du travail (chiffres de 1999; 270 millions d'après les chiffres de 2005), et 160 millions souffrent de maladies chroniques liées au travail (d'après les chiffres de 1999 et de 2005). Le nombre des décès et des lésions liés au travail est particulièrement élevé dans les pays en développement où l'on trouve de très fortes concentrations de travailleurs dans le secteur primaire comme l'agriculture, la foresterie, la pêche et les industries extractives qui figurent parmi les domaines d'activité où les dangers sont les plus grands.

Le Bureau International du Travail (BIT) a estimé que le coût total de ces accidents et maladies s’élevait à 4% environ du produit intérieur brut (PIB) dans le monde, chiffre plus de 20 fois supérieur au montant total de l’aide officielle au développement. Ce fardeau social et économique est très inégalement réparti. Dans certaines parties du Moyen-Orient et d'Asie, il est quatre fois plus élevé que dans les pays industrialisés où les taux sont les plus bas. Dans certaines professions classées comme dangereuses, les risques peuvent aller du décuple au centuple. De même, la couverture des assurances contre les maladies et les risques d'origine professionnelle varie considérablement dans les différentes parties du monde: les travailleurs des pays nordiques bénéficient d'une couverture quasi universelle alors que, dans beaucoup de pays en développement, seuls 10% des travailleurs, voire moins, peuvent prétendre à une forme quelconque de protection.

L'Organisation internationale du Travail (OIT)
L'Organisation internationale du Travail (OIT) a été fondée pour assurer à chacun le droit de gagner sa vie dans la liberté, la dignité et la sécurité, en bref, le droit à un travail décent. La sécurité et la santé au travail (SST) constituent une question centrale pour l’OIT.

Le Programme SafeWork a été conçu pour répondre à ce défi. Ses objectifs premiers sont:
a) de susciter, partout dans le monde, une prise de conscience de l'ampleur et des conséquences des accidents, lésions et maladies liés au travail;
b) de promouvoir un objectif de protection de base pour tous les travailleurs, en conformité avec les normes internationales du travail;
c) de renforcer les moyens d'action dont disposent les Etats Membres et les entreprises pour établir et mettre en œuvre des politiques et des programmes efficaces de prévention et de protection. A cette fin, on s'emploiera entre autres à élaborer des outils de gestion et à mettre en place des services de surveillance et d'information conçus pour prévenir les accidents et les maladies liés au travail et protéger la santé et le bien-être des travailleurs et l'environnement.
Les conclusions insistent sur l’importance d’un engagement tripartite et d’une action au niveau national pour promouvoir une approche préventive et une culture de la sécurité, indispensables si l’on veut obtenir des améliorations durables en matière de sécurité et de santé au travail.

L’élaboration d’un cadre promotionnel dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail devrait être prioritaire. Le principal but de cet instrument serait de veiller à ce que la SST bénéficie d’une priorité au niveau national, et de susciter un engagement politique en faveur de l’élaboration dans un cadre tripartite de stratégies nationales visant à l’amélioration de la SST.

Les programmes nationaux de SST devraient notamment couvrir les principaux aspects suivants: une impulsion des pouvoirs publics ainsi qu’un engagement de haut niveau, une politique nationale ainsi qu’une stratégie nationale portant sur des cibles, des indicateurs, des responsabilités et des ressources à définir. De tels programmes renforceraient, au niveau national, les ministères et leurs systèmes d’inspection et de contrôle de l’application dans le domaine de la SST

Liban , Divers

Date: 2/16/2012 11:58:06 AM

By: YASA WEB , YASA

Ajouter un commentaire 
Name
Email
Comments
Ajouter
Réserves YASA.org le droit d'exclure les messages qui contiennent des insultes, le sectarisme, le sexisme, le racisme et d'autres expressions considérées comme entrant en dehors des limites de la décence. Toutes les opinions exprimées sont celles de l'affiche individuel et ne représentent pas les vues de YASA.org ou de son personnel.
Les Commentaires 
Nombre de commentaires (0)
Divers

 
Website Designed & Developed by ITEC (Innovative Technology)